MOT pour Mots, le nouveau festival littéraire par Le Monde, L’Obs, Télérama et France Inter
Tout au long de l’année, les rédactions du Monde, de L’Obs, de Télérama et de France Inter servent la littérature, les écrivains et les mots. Et, pour la première fois, toutes les équipes se sont fédérées pour réaliser une joyeuse utopie : imaginer collectivement ce festival littéraire.


Au programme : partager un même attachement aux textes, échanger avec les auteurs, célébrer la vitalité de la littérature et sa capacité à nous porter à travers cette période si étouffante. La littérature, c’est l’art de faire émerger, à même la page, une société qui respire mieux, et autrement.
Il y a quarante ans presque jour pour jour naissait, le 22 mai 1981, le Salon du Livre, vite surnommé « la plus grande librairie de France ». Chroniquant ce lancement, « le Monde » soulignait alors combien cette initiative constituait « un véritable défi à la conjoncture » !Quarante ans plus tard, bis repetita ? Peut-être. Avec Mot pour Mots, cette fête dédiée aux livres et aux auteurs, nous relevons ce défi en pariant sur votre envie de littérature. Dans une conjoncture pour le moins incertaine, « le Monde », « l’Obs » et « Télérama », associés à France-Inter, font le pari de créer cette nouvelle fête littéraire, dans un lieu central, dans les librairies et sur les ondes, après une année d’isolement et de contraintes. Notre envie est à la fois simple et ambitieuse : offrir une perspective heureuse à nos lectrices et lecteurs, aux auteures et auteurs et à leurs éditrices et éditeurs, et inventer un endroit chaleureux, ouvert au public, où nous pourrions, l’espace d’un week- end, parler et vivre la littérature.

Depuis plusieurs semaines, portés par la conviction que nous pouvions contribuer à sortir les auteurs et les lecteurs du confinement qui s’imposait à toutes et tous, Fabienne Pascaud et Nathalie Crom à « Télérama », Grégoire Leménager et Jérôme Garcin à « l’Obs », Jean Birnbaum et Raphaëlle Leyris au « Monde » ont ensemble porté ce projet qui a très vite été adopté par Laurence Bloch et les équipes de France-Inter. Didier Fusillier, président du Parc et de la Grande Halle de la Villette, nous a très tôt assurés de son soutien, et ses équipes, comme celle du Théâtre Paris- Villette, ont su offrir des solutions chaque fois que le contexte sanitaire variait. Enfin, de nombreux éditeurs et des dizaines d’auteurs ont accepté de faire avec nous ce pari et, avec le soutien de la MGEN, ont permis à ce projet de se réaliser. Merci à eux et aux équipes du Groupe Le Monde.

Reste à croiser encore un peu les doigts, à rester optimistes et à vous convaincre de retrouver l’espace de ce week-end le plaisir des mots et du texte.


Louis Dreyfus, président du directoire, Groupe Le Monde
Au cœur de la Grande Halle de la Villette, aux côtés de nos amis de « l’Obs » et de « Télérama » et du « Monde », il y aura les couleurs et les micros de France-Inter pour saisir les débats, les rencontres, les lectures, mais aussi et surtout pour faire rayonner le plaisir d’être ensemble, enfin, autour du livre.Pendant ces mois de confinements et de couvre-feux, le livre a été notre fenêtre sur le monde, notre compagnon, notre respiration. A l’heure tant espérée de la réouverture des lieux culturels, nous avons eu envie de le célébrer et de signifier notre reconnaissance aux auteures et auteurs. MOT pour Mots nous en donne l’occasion. Et nous allons la saisir avec toute une série d’émissions réalisées en public et en direct depuis notre studio installé sur place.

La rencontre entre un auteur et ses lecteurs est une alchimie subtile, magique, puissante, loin des déterminismes sociologiques ou identitaires. Il n’y est question que de liberté, d’affinités, d’émancipation et de passion. Cette rencontre est du même ordre pour la radio et ses auditeurs, et c’est la raison pour laquelle la radio et le livre vont si bien ensemble.Aujourd’hui, plus de vingt heures sont consacrées au livre chaque semaine sur l’antenne de France-Inter, avec le succès que l’on sait, un succès qui accompagne aussi le développement des podcasts littéraires à destination des tout- jeunes, comme « Une histoire et… Oli », « Bestioles » et « les Odyssées », ou de coéditions à succès telles que la série « Un été avec… », qu’on ne présente plus.

Quoi de plus réjouissant, alors, que d’imaginer cette joyeuse équipée entre lecteurs, auteurs, libraires, éditeurs et journalistes pour célébrer la place essentielle du livre dans nos vies alors même que se tiendront ce même week-end les délibérations des jurés-auditeurs autour du 47e prix du Livre Inter à la Maison de la Radio !


Laurence Bloch, directrice de France-Inter

Avec le soutien de :
Logo MGEN
Et en partenariat avec :