Maison d'édition :
Rencontre avec Doan Bui
par Raphaëlle Leyris, journaliste au Monde
Rencontre
2022-06-11
clock
17:00
h -
18:00
h
pin icon
Little Villette

Les parents de Doan Bui (née en 1974) la voyaient devenir avocate, médecin ou ministre. Elle a choisi journaliste : « On m’a si souvent répété qu’il ne fallait pas trop poser de questions. J’ai fait l’inverse, j’ai forcé ma nature […]. J’ai creusé dans l’intime, dans ce qui ne se dit pas », écrivait-elle dans Le Silence de mon père (éd. L’Iconoclaste, 2016), sa première incursion dans la littérature du « je ». Pire encore : plutôt que de se consacrer à des sujets prestigieux aux yeux de son père et de sa mère, d’interviewer stars ou politiques, la grande reporter à l’Obs (prix Albert Londres 2013) a choisi de travailler sur les sujets liés à l’immigration, à la « catégorie honnie des “immigrés” », celle dans laquelle les Bui s’étaient retrouvés après la chute de Saigon en avril 1975. Après avoir exploré l’histoire familiale dans Le Silence de mon père, Doan Bui s’est autorisée à passer au roman avec le perecquien La Tour (Grasset, 2022), texte inventif et riche, à l’ambition joueuse, qui, décrivant un immeuble du quartier parisien des Olympiades, s’attache à dresser le portrait d’une France travaillée par les questions identitaires.

EN ACCES LIBRETIRAGE AU SORTS'inscrire
BIBLIOGRAPHIE


JEU-CONCOURS
EN VIDÉO
No items found.
NOUS RETROUVER